Témoignages

Lettre reçue en août 2016, concernant une liquidation d'appartement.

«Cher Monsieur, C'est avec une très grande reconnaissance que je viens vous remercier pour le travail que vos collaborateurs ont effectué gracieusement chez ma fille.
Ils ont remarquablement accompli leur tâche avec sérieux et beaucoup de soin. Je tiens également à vous dire combien j'ai été, pendant notre entretien, touché par votre écoute, votre partage et votre empathie qui m'ont infiniment aidé dans ce moment combien difficile.
C'est très chaleureusement et avec émotion que nous venons vous exprimer, ma femme et moi, notre très vive gratitude.»

Lettre reçue en juillet 2016

«Cher Monsieur, Merci de votre lettre qui signifie pour moi le terme d'une étape essentielle vécue grâce à vous le plus sereinement possible. Je vous exprime une fois de plus ma profonde reconnaissance et mon admiration pour vous et pour tout le personnel de La Carte Blanche. Un modeste versement prochain (retraite oblige) vous fera part encore de ma plus profonde gratitude. J'espère de tout coeur que vous retirerez un ... profit des efforts consentis chez moi.<br/>
Si vous passez un jour dans mon EMS je serais vraiment heureuse de vous revoir. Pour l'heure je vous adresse, cher Monsieur, mes très cordiales salutations.»

L., cuisinier, bénévole pendant 6 mois à la brocante caritative

«Mes premières motivations quand j'ai commencé à être bénévole ont été de pouvoir donner de mon temps libre à une cause qui servait la communauté sans que j’en attende rien en retour, et me rendre utile à une bonne cause, pour en retirer de la satisfaction personnelle ».
Pourquoi La Carte Blanche ? « Le fait qu’elle soit une petite association non subventionnée m'a donné envie de me tourner vers elle plutôt qu'une autre grosse brocante qui ne fait plus attention qu'au chiffre d'affaires. Ce que j'en ai retiré ? En final, une place d'employé à temps partiel pour m'aider à financer mes études!»

G., 38 ans, chauffeur poids lourds bénévole pendant 5 mois à la brocante

«Je suis Meyrinois, même si depuis maintenant 18 ans je n’y habite plus. Je suis chauffeur routier international, je rapatriais les véhicules suisses en panne à l’étranger. J’ai arrêté fin novembre, car j’en avais assez. En attendant de bien réfléchir sur mon avenir et pour rester en activité, je travaille comme bénévole à La Carte Blanche. Peut-être pour devenir un jour chauffeur de car ailleurs!»
Pourquoi ici ? « Par hasard! Je suis venu en tant que client et je me suis simplement proposé comme bénévole. J’aime cette ambiance parce qu’on croise simplement des gens que l’on peut rencontrer tout les jours en société. Tout le monde aime faire plaisir ici…. Ce n'est pas donné à tout le monde.»

O., étudiante, 18 ans

«Ces quelques semaines en tant que bénévole m’ont apporté plus que je n’aurais cru. Ça m’a appris à être plus indulgente envers les gens, plus attentionnée. J’ai pris conscience de la chance que j’avais. J’ai aussi compris que chaque individu pouvait contribuer à aider les gens dans le besoin, même si notre acte en question ne nous montre pas directement le changement, on accomplit notre petite partie et c’est important. Je suis contente de l’avoir compris ».
Pourquoi La Carte Blanche ? «Je voulais commencer en tant que bénévole, je sentais un besoin d’aider et ne savais par où commencer. Et j’ai entendu parler de La Carte Blanche et ce qu’elle accomplissait m’intéressait beaucoup. Mes peines ? C’était dur de voir des gens qui ont une vie difficile, qui ont besoin d’aide pour pouvoir vivre correctement. Mes joies? Malgré tout cela, il y a des rires, des sourires, de véritables moments de joies et je me sens entourée de personnes humaines!»

Témoignages de résidents des structures d'hébergement temporaire

1) Avez-vous appris quelque chose sur vous-même au cours de votre séjour à la Carte Blanche? Avez-vous expérimenté quelque chose que vous n'aviez pas vécu ailleurs ?

"A La Carte Blanche, j'ai pu mettre en pratique les compétences acquises dans ma thérapie, notamment la prise de conscience de mes émotions."

" Grâce à l’aide de La Carte Blanche, j’ai appris beaucoup de chose sur moi-même, tant sur le plan psychique que physique. J’ai pu faire une pause dans un cadre sécurisé et faire un bilan sur ma vie, mes défauts, mes qualités, mes projets à court et à long terme. Mon éducatrice y a contribué, en m’apportant beaucoup de soutien."

"Mon passage à La Carte Blanche a été très bénéfique pour moi, voire capital, pour ouvrir mon champ des possibles. Il m'a d'abord offert un lieu de vie plus stable et sécurisant. Ce qui m'a permis d'explorer la vie avec plus de confiance, galvanisé par le travail des éducatrices qui incarnait le juste milieu entre l'apaisement nécessaire à mon équilibre, et une stimulation et des attentes, qui m'ont permis de voler rapidement de mes propres ailes."

" Grâce à La Carte Blanche, je suis parvenue à vivre seule pour la première fois, en tant que non-voyante."

"J'ai pris conscience de l'importance de considérer sans relâche ma sensibilité à la bipolarité."

"J'ai trouvé un soutien social et comportemental de tous les instants où mes faiblesses n'ont pas été stigmatisées. "

" Je n'ai pas fini d'apprendre, mais pour l'instant, j'ai compris que je dois améliorer mes relations avec les autres, en ce qui concerne la tolérance, le jugement et l'écoute."

"J’ai expérimenté des choses dans beaucoup de domaine, comme les relations avec d'autres personnes fragiles, avec le cadre hiérarchique. La Carte Blanche m'a donné cette chance de prendre conscience des limites à ne pas dépasser en toute situation, avec qui que ce soit."

"J'ai découvert l'art culinaire avant tout grâce aux repas pris avec une cuisinière de formation."

"J'ai découvert que j'étais moins sociable et tolérante que ce que j'imaginais, mais que je parvenais tout de même m'acclimater à de nombreuses situations."

" Quand je suis arrivée à la villa Plaisance, j'ai trouvé une vraie maison de convalescence où les éducatrices m'ont laissée reprendre des forces. Je ne serais pas à 2 doigts de voler de mes propres ailes aujourd'hui si je n'avais pas bénéficié du soutien de l'équipe éducative. La Carte Blanche m'a permis de prendre les bonnes directions pour aller de l'avant et m'a aidé à trouver les bons interlocuteurs. "
"J'ai appris à m'occuper des poules, animaux que je n'affectionnais pas, jusqu'au jour où j'ai vu une poule pleurer son poussin disparu. J'ai aussi appris à accepter les contraintes pour atteindre mes objectifs. "

"Oui, j'ai expérimenté pour la première fois la cohabitation à 61 ans avec 6 autres personnes dans une même villa..."

"J'ai pu expérimenté à La Carte Blanche la vie en communauté, le partage et la compréhension de l'autre. "

2) Quels enseignements avez-vous retenu de la vie communautaire ? Quelles expériences particulières l'habitation en collectivité vous a-t-elle permis de vivre?

"La vie en communauté m'a offert de poser sur moi un regard plus nuancé, de découvrir que ce qui me paraissait évident ou naturel, ne l'était pas pour tous. Apprécier l'Autre au quotidien dans toute sa diversité, ses qualités, ses faiblesses, ses forces, ses contractions, m'a autorisé à aimer l'homme que je me découvrais être. Mais ce qui m'a sans doute le plus marqué, ce sont le respect et l'attachement qu'ont pu me signifier d'autres résidents. D'avoir pu être une personne rassurante, voire une figure de «grand frère» pour certains, au sein de la villa, m'a aidé à me renforcer. Mon passage à La Carte Blanche, et tout ce qu'il m'a permis d'initier, m'a révélé à moi-même."

"On doit accepter que tout le monde n'ait pas les mêmes exigences de propreté et de politesse. Etre indulgent vis-à-vis des autres et, pour le ménage, on a plus vite fait soi-même parfois...!"

" J'ai appris à prendre sur moi lors de situations conflictuelles pour des petites choses comme le rangement, ou la propreté du lieu de vie. L'expérience du partage, de la vie en communauté, le fait d'avoir des gens qu'on ne connaît pas assis à notre table, le fait de partager ses idées.. Tout cela est enrichissant pour garder une vie sociale."

"J'ai pris conscience de l'importance primordiale d'être entouré et en interaction avec d'autres dans le processus de socialisation et de stabilisation psychique".

"Savoir mettre ma fierté de côté."

3) Votre lieu de vie et le suivi socio-éducatif vont ont-ils aidé, et en quoi jusqu'à ce jour ?

"Le lieu de vie m'a permis de remettre en place un point de chute, un repère qui rassure. Le soutien socio-éducatif m'a permis de pointer les zones à problèmes et d'élaborer des stratégies de mobilisation de mes ressources, en vue de remédier à ces problèmes. "

" Le suivi éducatif m'a aidé sur le plan administratif, il m'a permis de retrouver une vie normale, plus stable. J’ai appris à être plus endurant, à vivre en communauté, dans un
cadre où l'on doit respecter les autres, l’hygiène des lieux et se respecter soi-même."
"Mon lieu de vie et le suivi socio-éducatif m'ont permis de me structurer et de me remettre dans une bonne dynamique. "

4) Avez-vous apprécié les stages réalisés à La Carte Blanche, et si oui, pouvez-vous les nommer et donner une appréciation ?

"Les stages m'ont permis de renouer un contact avec la clientèle. Le restaurant m'a appris des astuces culinaires. La brocante m'a permis de m'intéresser aux meubles anciens et à l'école genevoise des peintres."

" J'ai commencé un stage à la buanderie, puis j'ai très vite enchaîné avec un stage dans l'Aide à domicile. Ces expériences ont été très valorisantes et enrichissantes pour moi. Avoir assumé des responsabilités m'a aidé à reprendre confiance en moi."

" Le stage que j'ai effectué m'a apporté une vision de mon futur métier. J'ai rendu visite plusieurs fois à des personnes âgées, j'ai discuté, écouté et partagé leurs pensées. J'ai de la gratitude et je suis admiratif de ce que La Carte Blanche met en place pour aider des personnes en difficulté. "

" Le fait d'exercer des stages à la brocante ou auprès de personnes âgées, m'a aidé à reprendre de l'assurance, être à l'aise avec les autres et retrouver l'habitude de me concentrer."

" J'ai beaucoup apprécié le stage à la cuisine, car c'était une activité dont je voyais l'utilité immédiate, et qui se déroulait dans une ambiance agréable. Mon stage au secrétariat m'a moins stimulé, car les tâches étaient rébarbatives et assez improvisées. "

" J’ai été polyvalent et j'ai fait beaucoup de choses : visites à des personnes non-voyantes ou âgées (courses, préparations des repas, promenades, discussions), nettoyages d'appartements, déménagements sociaux, aide à la conciergerie dans une maison, rangement dans la brocante caritative. J’ai aimé travailler pour l’association, c’était une bonne expérience qui m'a permis de déterminer que je voulais travailler dans le domaine social moi aussi."

"J'ai pu exercer des activités que je n'avais jamais expérimenté ailleurs, comme mon stage dans les déménagements, mon stage à la brocante et mon stage au restaurant."

5) Si vous deviez expliquer la Carte Blanche en quelques mots (maximum 10 mots) ?

" Je ne trouve pas de mots pour décrire La Carte Blanche. C'est indescriptible dans le bon sens."

" La Carte Blanche et un formidable pont entre les problèmes et les solutions."

"Humanité, efficacité, débrouillardise, solidarité, empathie, convivialité !"

"Lieu de ressourcement pour les personnes précaires"

"Un organisme qui nous aide à aller de l'avant."

"La Carte Blanche est une association qui a pour but d'aider des personnes fragiles à se réinsérer dans une vie active et sociale."

"Oui, le lieu de vie et le suivi éducatif m'ont permis de grandir."

"C’est une association qui vise la consolidation des ressources psychiques et morales des bénéficiaires. "

6) Quel est le souvenir le plus touchant ou le plus amusant que vous avez en tête de votre parcours à La Carte Blanche ?

"Mon souvenir le plus amusant est d'avoir appris à danser le rock à un autre résident en faisant la décoration du restaurant. "

" Mon souvenir le plus touchant a été d'avoir reçu ma propre clef en arrivant dans la villa où j'allais vivre. "

" Mon souvenir le plus drôle est lorsque nous nous sommes livrés à une bataille de peinture ! "

"Lors d'une soirée de Noël réalisée par La Carte Blanche, j'ai pu voir des personnages âgées s'amuser et rire malgré leur difficultés quotidiennes. J'ai compris que les miennes étaient futiles. Dans cette soirée, jeunes et moins jeunes étaient mélangés. Toutes les nationalités et les parcours différents étaient réunis pour partager ensemble un moment de détente."

"J'en ai tellement qu'il serait dur d'en choisir un. "

"Mon souvenir le plus fort a été le déménagement d'une maison à une autre, avec peu de temps d'anticipation."